Stéatomérie ou culotte de cheval : comment l’éliminer ?

La stéatomérie encore appelée la culotte de cheval est un problème auquel beaucoup de femmes font face. Il consiste en un élargissement disproportionné de l’extérieur des fesses, des cuisses et même des hanches. Ce phénomène est dû à un stock important de graisses dans ces zones du corps. La stéatomérie est très désagréable pour la personne qui en présente les symptômes, mais elle peut être traitée efficacement. Voici quelques astuces et conseils pour vous aider à éliminer votre culotte de cheval.

Équilibrez votre alimentation

La première étape pour faire diminuer la culotte de cheval est de faire attention à ce que vous mangez. Il ne s’agit pas de faire un régime sec, mais plutôt de bien choisir les aliments. En effet, pour son bon fonctionnement, le corps humain a besoin d’une certaine quantité de graisse. Il est alors question de bien les choisir pour éviter le trop-plein qui ne profite pas toujours à l’organisme.

Vous devez donc privilégier les aliments qui contiennent les oméga 3 tels que les graines de lin, les noix, l’huile de colza. De même, vous devez éviter au maximum les oméga 6 présents dans le maïs, l’huile de tournesol, les cacahuètes. Pour la cuisson de vos viandes et vos poissons, préférez l’huile d’olive qui est riche en oméga 9.

Par ailleurs, il faudra prêter attention à vos apports en sucre, en sel et en alcool. Vous pourrez toujours consommer des aliments sucrés, salés et boire quelques verres de temps en temps. Il est tout à fait possible de mincir sans pour autant se priver, il vous faudra juste adopter la bonne hygiène alimentaire.

Optez pour le sport et le massage

L’hygiène alimentaire ne concerne pas que ce que vous mangez ,mais également l’entretien de votre corps. Pour conserver un physique ferme et une belle silhouette, il est nécessaire d’inclure les activités physiques à votre quotidien. Ainsi, pensez à pratiquer au moins 2 à 3 fois dans la semaine des séances de 20 minutes minimum. Il vous faudra faire des exercices pour le cardio comme la marche, le vélo et d’autres pour le renforcement musculaire tel que les squats, les fentes et le gainage oblique.

Pour optimiser les effets de votre alimentation et de vos efforts physiques, vous pouvez ajouter le massage. Le « palper-rouler » est une technique très efficace qui consiste à pétrir la peau et les tissus sous-cutanés. Réalisé régulièrement, il aide à l’élimination de la graisse et à l’évacuation des toxines. Il favorise également la circulation sanguine. Il vous suffit de vous rendre dans un institut pour bénéficier de ce massage.

Pensez aux différents traitements en institut

La stéatomérie peut se montrer tenace et ne pas diminuer malgré vos bonnes habitudes. Dans ces cas, l'idéal serait de vous rendre dans un institut spécialisé qui propose des traitements. Le Coolsculpting est un traitement qui consiste à brûler les graisses tenaces et à raffermir le corps en les refroidissant : c’est le principe de cryolipolyse. Cette technique quelque peu douloureuse est utilisée une seule fois et elle détruit durablement la culotte de cheval.

Par ailleurs, l’EMSculpt est un autre traitement qui permet de brûler les graisses tout en créant du muscle au niveau des fesses et du ventre. C’est le premier dispositif médical qui crée le lifting des fesses en peu de séances et sans chirurgie. Ce procédé est très peu douloureux et permet de diminuer l’apparence de la stéatomérie.

La chirurgie comme dernier recours

Si en dépit des traitements, les amas de graisses ne diminuent toujours pas, vous pouvez opter pour la chirurgie esthétique. Il s’agira de subir une liposuccion. Le chirurgien infiltrera une canule sous la peau pour aspirer l’excédent de graisse. L’opération dure environ 2 heures et se fait le plus souvent sous anesthésie générale.

Six mois après l'intervention chirurgicale, les résultats sont visibles et assez satisfaisants même si la peau peut avoir subi trop de variations de poids. Il faudra donc conserver l’hygiène alimentaire et continuer le sport.