Que renseigne l’haleine sur l’état de santé ?

L’haleine peut être définie comme l’air qui sort de la bouche et qui dégage une odeur. Cet air est composé de vapeur d’eau, des molécules et du dioxyde de carbone. L’haleine changeant au fil des années est un indicateur de bien-être, car elle peut indiquer que vous souffrez de certaines pathologies. Voici ce que renseigne l’haleine sur l’état de santé des hommes.

La mauvaise haleine indique la présence d'une infection dentaire

L’haleine est un indicateur d’infection dentaire. Il y a d’abord la carie dentaire mal soignée. La dent mal traitée dégage une mauvaise odeur à cause de l’activité très négative des bactéries. En effet, ces microbes présents dans la bouche et l’œsophage créent des composés sulfurés volatils (CSV) à partir des débris alimentaires qui n’ont pas été nettoyés après le repas. C’est de là que part l’halitose encore appelée mauvaise haleine. En dehors de la carie dentaire, la mauvaise haleine peut indiquer que vous souffrez de l’infection gingivale (maladie des gencives). Le plus souvent les bactéries responsables de cette pathologie se cachent entre la gencive et les dents.

Une infection du foie et des reins

Une haleine très peu odorante révèle que certains organes vitaux de l’organisme tels que le foie et les reins sont défectueux. À ce niveau, il faut dire que la fatigue générale et la consommation d’aliments lourds à des heures tardives peuvent provoquer la mauvaise haleine. Le gaz azote contenu dans un repas trop protéiné est censé être éliminé par les reins et le foie. Mais si votre foie est en mauvais état, cette action risque de ne pas avoir lieu. Dès cet instant, l’azote, n’ayant pas pu être exfiltré, se retrouvera dans l’estomac avant de s’enfuir par la bouche : c’est ce qui provoque l’halitose.

Pendant que le gaz azote remonte par l’œsophage puis la bouche, il entraîne avec lui certains aliments mal métabolisés. Cette remontée appelée brûlures d’estomac ou reflux gastro-œsophagien (RGO) ou encore remontées d’acides provoque au niveau de la bouche un sentiment de nausée et une mauvaise haleine.

Il faut être vigilant, car la mauvaise haleine peut être un indice significatif d’une cirrhose de foie, d’une insuffisance hépatique et même d’une hépatite. En somme, c’est un dysfonctionnement du foie à soigner le plus tôt possible. Elle peut vouloir dire aussi que le sujet est atteint du diabète (son haleine est une odeur à la pomme peu agréable).

La présence d’ulcère et de cancers

La mauvaise haleine indique que votre état de santé n’est pas stable dans la mesure où vous êtes victime de douleurs au ventre (troubles digestifs) et probablement des cancers. Dans ce cas, l’odeur buccale ne peut disparaître des suites d’un brossage même avec des produits dentaires de qualité. En fait, la bactérie de l’helicobacter pylori, une fois logée dans l’estomac, infecte la muqueuse gastrique. Ce qui provoquera des ulcères, puis une odeur peu commode se dégagera de la bouche.

Outre l’ulcère, la mauvaise haleine peut vouloir indiquer que l’individu souffre d’un certain nombre de cancers comme le cancer de la cavité buccale, le cancer de la gorge, le cancer de la glande salivaire, etc. Si ces organes sont atteints, bien évidemment, aucune bonne odeur ne sortira de la bouche. Dans bien de cas, le cancer de la bouche, puisque c’est de cela qu’il s’agit, est causé par une consommation excessive et abusive du tabac.

Il y a aussi le cancer du poumon qui peut causer la mauvaise haleine. À cet effet, il faut savoir que les spécialistes de santé utilisent l’appareil d’analyse d’haleine pour savoir si l’halitose provient d’une tumeur au niveau des poumons. La mauvaise odeur de la bouche peut aussi provenir de la sclérose en plaques ou même du cancer de la prostate.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les médecins traitants récoltent des échantillons d’haleine pour déterminer avec exactitude la provenance de la mauvaise odeur buccale de leurs patients.